Polygonale 16
ENSA de Nantes

13 Mai 2022

ENSA Nantes

Reanissance_italienne_et_architecture_du

Polygonale est une réseau scientifique informel porté par un collectif transdisciplinaire de recherche et pédagogie mettant en relation depuis quinze années des enseignants, chercheurs, praticiens, qui exercent le plus  souvent en écoles d'architecture ( Paris Val de Seine, Normandie, Saint-Etienne, Nantes) et dans des laboratoires dédiés (Evcau,-Ate-Normandie, Grf Transformations), ou dans d'autres établissements d'enseignement supérieur.

Polygonale souhaite se pencher à Nantes, à l’occasion de sa 16ème rencontre, dans le fil du cycle de 6 années antérieures consacrées au commun à la mutation des pratiques architecturales dites « collaboratives » ou procédant plus simplement d’autres formes de maîtrise ou de déprise d’oeuvre qui sont en phase avec le contemporain des enjeux politiques (problématiques croisées du commun et du milieu) et économiques (reconditionnement de la commande traditionnelle, accès à d’autres types ou formes de commandes).


Soit un foisonnement de pratiques renouvelées, dont la production de collectifs d’architectes ou d’un ensemble de formes alternatives de la pratique en architecture :

- pratiques de l’architecte-médiateur : enjeux du commun (concertation, participations habitantes, parcours commentés, occupations de sites, permanences architecturales) tels que portés par les « agences » pensant l’amont de la production

- pratiques de l’architecte-mainteneur (ou agenceur du réel) : enjeux de transformation des milieux, dans le déploiement et l’articulation des actions de ces équipes [analyser, faire, participer, transmettre, expertiser, projeter]

- pratiques de l’architecte-constructeur : enjeux de la fabrication - d’une relation directe à la matière (en interrogeant son cycle de vie) et au construire (en interrogeant transformations et assemblages) : l’architecte « mettant la main à la pâte » pour réviser la coupure conception/réalisation

- pratiques de l’architecte-chercheur : enjeux de l’enquête sur les pratiques alternatives (maisons écologiques, filières de réemploi, collectifs d’architecte, etc.) à même d’inventorier, classer, rendre opératoire, théoriser et partager un stock d’expériences et de savoirs

Soit des structures « innovantes » sur le plan de l’organisation du travail et des formes juridiques, pour servir ces pratiques.